Simone Media @simonemediafr

D’après une étude de l’INSEE, l’arrivée d'un enfant se traduit par des pertes de revenus pour les mères, surtout pour les femmes ayant les plus bas salaires… Et plus rarement pour les pères, tous niveaux de salaires confondus.⠀

En moyenne, les femmes ont perdu 25% de leurs revenus salariaux cinq ans après l'arrivée d'un enfant par rapport à la situation où elles n'en auraient pas eu, indique cette même étude qui compare les revenus du privé en France métropolitaine entre 2005 et 2015. ⠀

Ainsi, il apparaît que les femmes les moins bien rémunérées sont les plus affectées par des pertes de revenus. Pour les plus bas salaires, ces pertes s'élèvent à 38%, cinq ans après l'arrivée d'un enfant. Après l'arrivée d'un deuxième et d'un troisième enfant, elles s'élèvent à 50% et 57%.⠀

Toujours d’après l’INSEE, ces chiffres s'expliquent par les cessations définitives, les interruptions temporaires et les réductions d'activité des femmes, traduisant « davantage une décision des ménages plutôt qu'une discrimination de l'employeur ». ⠀

Les écarts peuvent également être le fruit d'une répartition des tâches inégalitaire après l'arrivée d'un enfant, mais aussi d'un calcul mettant en regard le coût de la garde des enfants. ⠀

En ce qui concerne les pères, aucun écart significatif n'est observé après la naissance d'un, de deux ou de trois enfants. Au contraire même, cinq ans après la naissance de leur premier enfant, les hommes, qui avant la naissance appartenaient aux 5% de salariés les mieux rémunérés, ont un revenu salarial 17% plus élevé que s'ils n'avaient pas eu cet enfant.⠀

Pour rappel, en France, les femmes sont payées en moyenne, tous postes confondus, 25% de moins que les hommes.⠀

Source : INSEE / francetvinfo.

49 Comments

@_cathaarsis

Tu créés, tu paies

@drey_oo_insta

Ah Bai je vous le confirme oui 😠😠😠1 an que je paye seule pour 3 enfants.... Bref

@cedricjarrier

Bonjour une petite question si le salaire de Madame baisse c'est bien les revenus du ménage aussi...Doc il est où le problème...

@laura_garos

Et on peut avoir le nom exacte de l'étude

@chrisvallionmedium

C'est exactement l'arrivée d'un enfant et la baisse du salaire qui m'a décidé a être entrepreneur pour ne plus subir cet état financier précaire et cet état non volontaire de dépendance au conjoint qui est celui des mères... Totalement anormal d'en être encore là au 21eme siècle !

@elgenay

@ni_gror c'est aussi l'une des raisons

@_chloe_vk_

Et bien évidement...c'est encore et toujours les femmes qui trinquent...bravo la France et bravo le monde...🤬🤬🤬

@audrey_des_idees

Ah bah voilà tout s'explique !...

@gatakkka

Si c'est une décision des ménages, tant mieux ! Moi je travaille moins que mon mari, et gagne beaucoup moins que lui. Mais je passe plus de temps avec mes enfants, et pour rien au monde je ne voudrais que ça change !

@arretedecastrertonmec

Sans blague 😢 et qui touche les allocations?

@valeriehostalier

Surtout quand les pères se barrent 😂

@brianprt

Et l'autorisation de la pma aux femmes célibataire ne fera qu'augmenter ce chiffre.

@_vega_vega

Voilà pourquoi j’ai choisi (entre autres) de ne pas avoir d’enfant ! ☺️🎉💫

@g52ans

Si c’est une décision des ménages et non une discrimination de l’employeur, c bien! 🤷‍♀️

@valou_mtd

😩

@ledoux_benj

Je l’imaginais, mais pas autant...merci les statisticiens de l’INSEE !

@yasazaz

@marie_alves88 🙄🙄🙄